Saison 1

Saison 1

(Tentative de mettre des mots sur la fébrilité)

Les bourgeons ont quelque chose de spécial cette année. Bizarrement, j’ai l’impression de faire partie de leur clan, d’avoir un important point en commun avec eux; une hâte d’éclore, de montrer mes couleurs. Romantique, n’est-ce pas? Évidemment. Ça prend du romantisme pour démarrer une entreprise de planification de mariage. Ça prend aussi une détermination qui frise l’obsession (à peine, n’exagérons pas).

Depuis plusieurs années, j’ai travaillé avec acharnement à assembler les éléments pour réaliser mon rêve de fière représentante de la génération Disney : démarrer ma propre entreprise de planification de mariages. Après un baccalauréat en administration des affaires, une certification de planificatrice de mariages, un stage comme coordonnatrice de mariages et plusieurs lectures (voir des TONNES) sur le sujet, j’y suis.

Héra Mariages.

Pincez-moi. Quelqu’un. Ou sabrez le champagne, au choix.

C’est certainement une des plus belles réalisations de mon quart de siècle. Je ne vais pas le cacher, je retire une grande fierté d’avoir concrétisé ce qui était une folle idée, une simple réponse spontanée à la question “Ok, mais ce serait quoi ton ultime emploi de rêve, disons?” quand elle surgissait autour d’une table garnie d’amis en pleine réflexion collective. Ajoutez à mon enthousiasme légendaire des kilos d’amour et d’aide de mes proches, je lance mon entreprise, et je compte bien l’amener très loin.

En ce jour 1 de l’an 1, je lance mon voeu dans le cosmos : que Héra Mariages crée des moments inoubliables pour un grand nombre de couples.

Voilà, c’est lancé. Mon chapelet est sur la corde à linge. C’est un départ.

Actualité