Planification de mariages: L’envers des traditions

Planification de mariages: L’envers des traditions

Planification de mariages. Au Canada, nous incorporons toute sorte de vieilles traditions à travers l’organisation de notre mariage, mais souvent, on ne sait plus d’où elles proviennent ou ce qu’elles signifient. Je vais démystifier pour vous les traditions que nous utilisons régulièrement au Québec. Bref, je vous fais un petit cours d’histoire version mariages. Si vous êtes un/une futur(e) marié(e), vous pourrez choisir les traditions qui ressemblent davantage à vos valeurs en tant que couple et si vous êtes un invité, vous pourrez faire vos pense-bons au prochain mariage en sortant toute sorte de faits divers sur le sujet!

Les habits :

La majorité des mariées choisissent le blanc pour leur robe depuis le 16e siècle. Cela signifie la virginité. Attention! Il porterait malheur que la mariée coud elle même sa robe de mariée !

Selon les traditions, le marié ne devrait pas voir la mariée dans sa robe avant la fameuse marche nuptiale. Cela porterait mal chance. En théorie, la mariée ne devrait pas se voir non plus dans le miroir pour la même raison. (Mais là, il ne faudrait pas charrier!)

Les couleurs que vous choisissez sont aussi très importantes (si vous êtes superstitieux(se)). Le rouge signifie l’amour et la joie tandis que le gris représente le voyage. Le bleu est la fidélité, mais attention, le jaune signifie l’adultère! Le vert désigne la fertilité, alors que le doré représente l’engagement.

cant see

L’alliance :

Pourquoi portons-nous instinctivement la bague de fiançailles dans l’annulaire de la main gauche? Eh bien, figurez-vous que selon les Égyptiens, à l’époque des pharaons, on y mettait la bague de mariage, car la veine de l’amour, qui mènerait directement au cœur, y passerait directement.

Photographe: Heather Hawkins Source: Style me Pretty

Photographe: Heather Hawkins
Source: Style me Pretty

Le bouquet :

Aujourd’hui, les fleurs sont utilisées pour donner une touche de personnalité aux robes, aux habits, au décor, etc. Les fleurs sont apparues dans les mariages au départ comme symbole de fécondité.

Un des rituels par rapport aux fleurs qui a traversé le temps est le lancer du bouquet! Vous savez, celui où la mariée, dos tournés, doit lancer son bouquet et la célibataire qui a la chance de l’attraper devrait en principe se marier dans la prochaine année? Eh bien, il y a fort fort longtemps, c’est son soulier qu’on lançait dans la foule! Oui oui! En lui retirant un soulier, il était plus difficile pour elle de marcher ou courir, donc plus difficile de commettre l’adultère. Spécial. Après quelques incidents fâcheux (voir un escarpin en plein visage), la chaussure est devenue avec le temps un bouquet de fleurs. Le lancer signifie que la mariée partage sa fécondité avec celle qui l’attrapera.

Photographe: luminairefoto

Photographe: luminairefoto

«Something old, Something new, Something borrowed, Something blue. »

Quelques-uns d’entre vous connaissent peut-être déjà cette phrase célèbre de la coutume anglaise. La mariée doit donc, selon la tradition, porter quelque chose de vieux, quelque chose de nouveau, quelque chose emprunté et quelque chose de bleu sur elle durant le mariage.

L’élément vieux représente sa vie avant le mariage, sa famille, son héritage. Bref, un accessoire ou un vêtement qui a marqué sa vie.

L’élément neuf signifie la nouvelle vie du couple, leur bonheur à venir. Souvent, c’est la robe qui est le nouvel élément.

L’élément emprunté caractérise la chance et le bonheur. Cet élément est habituellement emprunté d’une mariée heureuse choisie par la future épouse.

Finalement, l’élément bleu symbolise la fidélité et la pureté. Souvent, cet élément est très discret, par exemple sous la robe, sous la chaussure.

Photographe: Kate Preftakes Photography Source: Style Me Pretty

Photographe: Kate Preftakes Photography
Source: Style Me Pretty

Histoire